Jupe damier Mondrian

Chose promise, chose due ! Le projet que je partage avec vous aujourd’hui est tout spécial : ainsi que je l’ai sous-entendu avant-hier, Sandrine a sélectionné ma candidature pour tester sa première collection de tissus sous la marque La Modette ! Si vous n’avez pas lu mon post précédent, il s’agit d’une collection de popelines joyeuses avec des motifs vraiment sympa (allez voir le site !). Vous n’imaginez pas ma surprise et ma joie (et ma fierté aussi un peu, j’avoue, ça fait plaisir quand même) quand elle m’a dit que mon projet la bottait et que j’allais faire partie de cette première équipe de testeuses (testeurs ? bon OK j’y crois pas trop mais on ne sait jamais, il y a des hommes qui cousent, j’en connais). Ca met un peu la pression ceci dit…

Les premiers tissus test

Ci-dessus vous avez l’aperçu que j’ai vu sur la page Facebook à l’époque. Je trouvais beaucoup de tissus sympa, j’ai notamment hésité à faire quelque chose avec ce tissu parapluie, parce que les parapluies c’est cool (et je m’en veux toujours d’avoir laissé passer le tissu « April showers » d’Alexander Henry), mais le tissu à carreaux, que l’on voit mieux sur cette photo m’a tapé dans l’oeil et je suis partie dessus (sur le site il s’agit du Damiers Mondrian jaune en version grande taille). Comme je n’ai pas énormément de temps en ce moment (comment ça vous l’aviez remarqué) il me fallait un projet relativement simple donc je suis partie sur une jupe évasée à taille élastiquée comme ma jupe marron imprimé dentelle. Il n’y a pas beaucoup de coutures et c’est basé sur des rectangles, donc j’ai pensé que ça mettrait bien en valeur le tissu. En plus c’est une jupe que je porte très régulièrement.

Tout indiquait un projet rapide. Sauf qu’une fois le tissu reçu et après l’avoir lavé j’ai pris ses mesures et celles de ma jupe marron pour comparer. Le tissu faisait 94x155cm, et ma jupe 52cm de haut (sans compter la ceinture, les marges de couture ou la marge pour l’ourlet) avec deux panneaux de 99cm de large. Si vous faites le compte, vous verrez qu’on ne peut pas faire rentrer deux panneaux de 52x99cm + marges dans un tissu de 94×155. D’où un long moment de grosse réflexion, de doutes et d’hésitations… Est-ce que je change la forme de la jupe ? J’ai testé en épinglant ma jupe marron, impossible : elle était soit trop courte soit peu flatteuse car trop droite. Est-ce que je mixe l’imprimé avec un tissu uni (je suis convaincue qu’il irait trop bien avec un tissu noir pour le faire ressortir) ? Est-ce que je reste uniquement sur ce tissu et je crée ce qui manque avec des pièces ? Au final je suis partie sur cette dernière solution, parce que je me suis dit que la jupe serait plus facile à assortir avec différents hauts que si j’y rajoutais du noir.

Une jupe puzzle...

Détails techniques :

  • j’ai coupé un rectangle de 52 (+ marges) x 155, et créé un deuxième rectangle de 52 x 50 (+ marges) en cousant ensemble deux rectangles de 26 x 50 (+ marges). Il y a donc un quart de la jupe qui a une couture horizontale au milieu et deux coutures verticales sur les bords de ce quart. J’ai fait super attention à bien m’aligner sur les limites des carreaux pour que ça se voit le moins possible et que tout soit raccord.
  • comme le tissu est relativement clair j’ai eu un peu peur qu’il soit translucide, du coup j’ai doublé toute la jupe dans un fin coton tout doux (mélange ?) que j’avais acheté chez Toto il y a un bail. Ce n’était pas forcément indispensable je pense, mais ça avait aussi le deuxième avantage de me permettre de faire un ourlet invisible en piquant l’ourlet à la doublure et pas au tissu principal.
  • j’ai fait une ceinture de 2cm de haut (donc une bande de 2 + 2 + marges de 1cm = 6cm de large) pour passer un élastique de 1,5cm de large. Un chouia juste pour passer l’élastique (en plus je n’avais qu’une mini épingle à nourrice, j’ai bien galéré mais j’ai vaincu !), mais je pense que c’est aussi parce que je n’ai pas recoupé mes marges après couture.

Mon bel ourlet qui ne se voit pas ^^Un joli ourlet sans points à l’extérieur

Et mon avis sur le tissu ? Parce qu’en général en tant que testeuse on donne son avis aussi (ça doit être plus facile sur un patron quand même, où il y a des attentes précises sur le fait que les pièces doivent s’emboiter ou sur la qualité des explications)… Je l’ai trouvé agréable à utiliser, les couleurs sont chouettes (contrairement à ce qu’on pourrait croire les parties claires ne sont pas blanches mais un peu rose saumon pâle) et l’imprimé est original. :) Il froisse normalement pour une popeline de coton. Je l’ai prélavé à 30°, mais d’après Sandrine on peut même le laver à 40° (je fais très peu de lessives à 40° et le mode rapide avec lequel j’ai prélavé ce tissu ne fonctionne qu’à 20 ou 30). Les couleurs ont très bien tenu. Le tissu a a priori légèrement rétrécit dans le sens du droit-fil : les carreaux qui font 4×4 d’après ce qui est affiché sur le site faisaient bien 4cm de large mais un chouia moins en hauteur. Il ne s’effiloche pas outre mesure. A certains endroits les carreaux partaient légèrement de biais mais je pense que c’est normal, finalement je vois rarement des tissus où tout est bien parallèle partout après lavage, et je ne suis pas douée pour remettre le droit fil en ordre, mais c’était léger et ne m’a pas empêchée de tout coudre en me basant sur les lignes des carreaux et que ça ne tombe pas bizarrement. Il y avait un tout petit défaut d’impression (une petite trace de couleur sur un carreau d’une autre couleur), mais j’imagine que ça arrive. Malheureusement je ne l’ai vu qu’après avoir coupé mes pièces (bien entendu !), mais j’ai réussi à l’atténuer en déplaçant légèrement une couture, et je pense que ça ne se voit pas du tout sur la jupe terminée.

Le positif :

  • ça m’a donné l’occasion de participer à un chouette projet pour tester de nouveaux tissus bien sympa et faire de la pub et encourager une créatrice française.
  • la jupe est toute gaie et originale.
  • j’ai réussi à avoir une jupe aux bonnes dimensions alors que le coupon paraissait trop petit au départ. Ca a été possible notamment à cause du motif régulier et facile à matcher.
  • les carreaux sont quasiment parfaitement raccords aux coutures.
  • j’ai fait un super ourlet de la mort qui tue à la main que j’en suis trop fière. Bon ok mes points pourraient être plus réguliers (surtout sur le début, ça part de points tous petits parce que je tâtonnais et ça grandis vite vers des points super gros parce que je venais de réaliser que ça serait long et j’ai eu un coup de flip… c’est plus régulier ensuite). Mais quand même ! J’ai fait ça avec des points en croix qui fixent mon ourlet à la doublure, ça s’appelle « catchstitch » en anglais, je ne sais pas en français…). Du coup on ne voit vraiment rien sur l’endroit.
  • La doublure est super douce sur mes jambes c’est génial. :)

C'est pas joli ?Mes jolis pointsMon ourlet au départ...Bon c’était pas gagné au début…

Les moins : je ne suis pas 100% convaincue par mes choix de conception…

  • j’aurais dû couper deux rectangles de 47x102cm et rajouter une bande en bas plutôt que couper la bonne hauteur en 155 et rajouter une bande verticale avec une couture au milieu : c’est déséquilibré comme construction, même si tout est raccord de près on voit les coutures parce que ça fait du relief et je crains que ça fasse un peu bizarre et que ça altère le tombé.
  • j’ai l’impression qu’elle est plus épaisse à la taille que ma jupe marron. Je pense que c’est l’ajout de la doublure, j’aurais aussi sûrement dû réduire mes marges à la taille après couture.
  • après coup je crains que le tissu de doublure soit plus mou que celui de ma jupe et que ça ne soit pas le meilleur choix parce que ça va l’alourdir et altérer son tomber. Mais d’un autre côté il est super doux sur mes jambes. ;)

Vous voyez les coutures ?

Monsieur Robots me dit que pour sa part il aime beaucoup cette jupe. Il la trouve fraiche et il trouve qu’elle me va bien. Je la porte présentement avec un débardeur noir qui resserre un peu le haut (en masquant la taille élastiquée) et donc fait un chouia plus bouffer le bas, c’est pas mal. Je trouve que ça rend mieux qu’avec le haut plus court que j’avais utilisé pour mes premières photos, en extérieur. D’ailleurs ça m’a donné une autre idée d’utilisation de ce tissu : une robe noire un peu années 20 plutôt droite en haut (éventuellement en jersey ?) avec une jupe taille basse un peu bouffante dans ce tissu. Ca pourrait faire sympa non ?

Il me reste un tout petit bout de tissu que j’ai gardé précieusement, je suis en train de chercher ce que je vais en faire. Pour tout vous avouer j’hésite même à racheter plus du même tissu pour réaliser d’autres idées qui me sont venues pendant ce test. Peut-être à très vite pour de nouvelles créations à carreaux du coup ? ;) Et vous, vous laisserez-vous gagner par la folie damier (ce tissu est d’ailleurs disponible dans plusieurs coloris) ? Qu’est-ce que vous feriez avec un tissu comme celui-ci ?


Comments

Jupe damier Mondrian — 3 commentaires

  1. Très sympa comme tissu.
    Je ne l’imaginais pas trop porté en vêtement comme ça en voyant juste le motif, mais plus je regarde sur toi, plus je trouve ça chouette.
    Sinon, pour moi qui suit plus portée sur les hauts colorés et les bas unis / sobre, je me dis que ça ferait un chouette petit haut bien frais pour mettre sur un pantalon noir ou un jean!
    Après aucune idée si c’est facile à travailler pour un haut haha.

  2. Ping : Blog birthday and giveaway | Anomori ~ アメリの森

  3. Ping : Giveaway winner | Anomori ~ アメリの森

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× huit = 48

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>