Tutoriel : faire des fronces

La semaine dernière on me demandait conseil pour les fronces du sac Lisette. Cela m’a donné l’envie de faire un petit tuto pour décrire la méthode que j’utilise pour faire les fronces, afin que d’autres puisse en bénéficier.

En me replongeant dans mon livre de couture l’an dernier j’ai découvert les fronces préparées à la machine, et je suis adepte depuis. C’est plus rapide à préparer et pour moi le résultat est plus régulier. En revanche c’est peut-être un peu plus long à défaire : ça utilise du fil normal au lieu de fil de bâti (ce qui est utile pour un tissu résistant, le fil casse moins facilement), et les points sont plus serrés que ce que je fais à la main. J’imagine que c’est une question de préférences, mais dans les cas où il n’y a pas à défaire le bâti après, je n’aurais aucune hésitation à utiliser la machine. Pour illustrer ce post j’ai utilisé une chute du même tissu que mon sac.

Préparer des fronces à la machine

- choisir le point droit sur la machine et fixer la longueur de point sur la longueur maximale

- régler la tension du fil à zéro

- piquer une première ligne de fronce le long du bord à froncer. Sur le sac Lisette il s’agit du long bord droit.

- piquer une deuxième ligne à environ 6 mm de la première. Il faut essayer d’être régulier et bien aligner les deux lignes (début et fin qui concordent).Sur le sac Lisette j’ai placé les deux lignes à l’intérieur de la marge de couture pour ne pas avoir à ôter les fils ensuite. Sur les photos la ligne de couture est tracée en bleu.

- pour épingler le tissu à froncer au tissu auquel il sera fixé, je repère des points stratégiques à aligner sur chaque tissu : extrémités, milieux, quarts, etc.

- Je peux ensuite les faire correspondre et épingler les tissus ensemble. Les épingles sont perpendiculaires aux lignes de fronce. Comme ça ça ne gêne pas les fronces, ça se retire facilement au fur et à mesure qu’on pique et au pire si on en oublie une on a de grandes chances de ne pas planter l’aiguille dedans.

- pour faire les fronces, ne pas toucher aux fils de canette (au dos du tissu), tirer uniquement les fils du dessus. Enrouler les fils autour d’une épingle d’un coté pour les bloquer et commencer à tirer sur les fils de l’autre côté. Il faut y aller doucement et bien faire avancer les fronces créées au fur et à mesure, pour ne pas créer de bouchon. Encore plus avec un tissu épais comme celui-ci. Ne pas forcer sur les fils qu’on tire. Lorque ça bloque, pousser les fronces en les tenant entre le pouce et l’index pour mieux les répartir sur le tissu. Vous trouverez en dessous une petite vidéo qui illustre cette étape.

- lorsque les fronces sont bien réparties et les deux tissus bien alignés, fixer avec quelques épingles toujours dans le même sens. Il ne reste plus qu’à piquer en suivant la ligne de couture. Ne pas oublier de remettre un point droit normal en rétablissant la tension usuelle.

Voilà ! N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire ce que vous pensez de ce petit tuto !

Il existe bien entendu d’autres techniques pour les fronces. La méthode classique, que ma mère m’avait expliquée, est de les préparer à la main au fil de bâti, en piquant ensuite entre les deux fils de fronce. Et vous pouvez trouver aujourd’hui des pieds fronceurs pour machine, qui froncent et piquent tous seuls en une seule fois. J’en ai un mais lorsque je l’avais testé pour ma robe bleue il ne pouvait pas froncer assez, du coup je ne m’y suis pas vraiment mise. Ca donnera peut-être lieu à un autre post plus tard si je fini par l’apprivoiser. ^_^


Comments

Tutoriel : faire des fronces — 4 commentaires

  1. très bien ton tuto, je fais à peu près la même chose. Après avoir fais mes fronces à la main (c’est loooong), je les fait à la machine, je n’ai par contre jamais essayé de mettre les épingles pour mieux repartir les fronces. ça ne gêne pas le fronçage? je vais tester dès que possible, merci

    • Merci ! ^_^Non ça ne gêne pas le fronçage, il n’y en a pas beaucoup au départ et les fronces se « déplacent » bien de l’autre côté des aiguilles quand on pousse le tissu. Quant à celles que je mets au fur et à mesure pour fixer, c’est une fois qu’elles sont réparties donc ça ne bouge plus.

    • Merci ! Les miennes ne l’étaient pas non plus jusqu’à ce que j’adopte cette technique de piquer à la machine. Et j’y vais ensuite patiemment pour bien répartir également en fixant avec les épingles au fur et à mesure. Ca n’est toujours pas un plaisir mais c’est quand même moins long qu’à la main et le résultat vaut le coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + = 9

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>