Utilisation des fronces, partie 1

Suite au dernier post qui explique une méthode pour faire les fronces, j’avais envie de continuer d’explorer le sujet en abordant l’utilisation des fronces. Maintenant que l’on a vu comment les faire, quoi de mieux que de voir quoi en faire ? Je pense faire ça en plusieurs parties : tout d’abord parler des usages plus communs, ensuite montrer des constructions un peu plus originales. Quand on y réfléchit, il y a vraiment plein de façon de tirer parti de cette technique ! Voici donc la première partie, en images (tirées de mes livres de couture. Si vous cliquez sur les images vous irez sur mon Flickr, où j’ai mis les sources dans la description de chaque image).

A la taille

Le but est d’épouser le corps au niveau de la ligne de taille pour ensuite permettre à la partie jupe de s’évaser. C’est je pense l’un des emploi les plus classiques et les plus utilisés, avec les volants et les manches bouffantes.

Version empire


Version petites fronces pour un haut pas trop large


Version fronces plus prononcées pour une « jupe » assez évasée

Version taille normale

Les jupes bouffantes froncées à la taille se retrouvent notamment pas mal dans la mode des années 40/50/début 60, et je suis totalement fan ! On les retrouve également dans l’histoire plus ancienne du costume occidental bien entendu.


Jupe bouffante sur une robe de 1957

Version taille basse

Ca se retrouve également pas mal dans la mode des années 50, avec les bustes allongés qui se terminent sous la taille véritable. C’est ce que j’ai fait pour ma robe 50s bleue :

C’est pas mal utilisé de nos jours pour des jupes type jupon, où les fronces démarrent sous un empiècement ajusté. Voir la section « sous un empiècement ».

Les volants

Pour constituer une jupe faite de plusieurs volants, attachés ou non ensemble, ou bien pour faire un unique volant décoratif sur un vêtement.


Robe à taille empire (froncée donc) et jupe à étages comme je les appelle. ^_^


Jupe à volants


Volant décoratif en bas d’un haut ou d’une jupe


Volants en bas des manches


Petit volant décoratif autour de l’encolure pour un haut un peu plus habillé

Sous un empiècement

Haut

Bas

Comme je le disais au-dessus, il peut aussi s’agir d’un empiècement sur une jupe, auquel cas les fronces démarrent au niveau des hanches. Cela réduit l’épaisseur au niveau du ventre. Voir cet exemple chez miss Eolune.

A l’encolure


Ici elles décorent l’encolure tout en donnant un peu de largeur à ce haut.

A la poitrine

Elles s’utilisent également pour mettre en forme la poitrine sur un haut ou une robe à taille empire.

Au manches

Les fronces peuvent être uniquement au niveau de la tête de manche pour donner un peu de relief au niveau de l’emmanchure, ou bien en bas pour les resserrer sur le bras. Cela permet de créer des manches avec une jolie forme bouffante. On en a un exemple avec la dernière photo juste au-dessus.

J’espère que cette petite ballade dans le monde des fronces vous plaira à lire autant qu’elle m’a intéressée à faire, et je vous donne rendez-vous prochainement pour le deuxième épisode. ^_^ Si vous avez des utilisations communes ou originales de fronces à faire partager, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire !


Comments

Utilisation des fronces, partie 1 — Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 4 = vingt huit

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>