Art cousu

« Art cousu », c’est le thème d’un concours organisé actuellement sur la communauté Thread & Needles. Pour le coup je trouve que c’est un concours fun au thème vraiment inspirant. D’ailleurs si ça vous intéresse ils ont posté plusieurs articles d’inspiration montrant ce que des membres de la rédaction en ont fait (vu qu’ils ne peuvent pas participer au concours proprement dit): ici, ici, ici et ici. J’aurais bien aimé y prendre part mais je crains que ça ne soit pas vraiment compatible avec mon emploi du temps courant, j’ai d’autres choses à prioriser. Alors pourquoi ce post ? Parce qu’il se trouve que j’ai quand même un ancien projet qui rentre parfaitement dans le thème, du coup c’est l’occasion d’en parler ! ^^

Pour mes 17 ans (je crois, en tout cas c’était au lycée) des amis de lycée m’ont offert un cadeau d’anniversaire particulier. A cette époque je ne cousais pas du tout (je ne pensais même pas qu’il me serait possible de l’apprendre), mais j’adorais imaginer et dessiner des vêtements. La mère d’une amie en revanche savait coudre. Ils ont donc proposé de m’offrir une tenue sur mesure faite d’après un de mes dessins. J’étais aux anges ! Il a donc fallu choisir l’heureuse élue, ce qui ne fut pas facile. C’est finalement une robe inspirée par un dessin qui a été retenue (d’où le rapport avec le concours).

La tenue d’origine est donc celle de Sakura sur la couverture du 2ème art-book dédié à la série Card Captor Sakura. Je lis pas mal de BD et de manga (notamment à l’époque) et j’aimais beaucoup le travail du studio Clamp. Et il se trouve qu’elles travaillent pas mal les tenues de leurs personnages, et dans cette série notamment elles se sont fait plaisir sur les costumes. J’avais bien flashé sur cette couverture.

Mais comme je ne suis plus en primaire et que je ne vis pas dans un manga, j’ai gardé des éléments de la tenue d’origine en inspiration et j’en ai fait une version un peu plus adaptée à ma vie. ^^ J’avais un croquis quelque part à l’époque mais j’avoue que j’ai un peu la flemme de fouiller dans les cartons à dessin récupérés de la maison familiale pour voir si je l’ai encore… Il faudra vous contenter des photos du résultat (faites exprès le week-end dernier).

Comme vous pouvez le voir la robe a été simplifiée, rallongée et affinée. La forme générale des manches et des motifs de broderie ont été gardés, quoiqu’en plus simples. je crois que la mère de mon amie a du me maudire pour ces broderies, qu’elle a faites à la main en fil doré. ^^; Le tissu avait été acheté dans une des petites boutiques du marché Saint Pierre. Aucune idée de la composition exacte mais il contient forcément une partie de synthétique. Si je la faisais à nouveau aujourd’hui je ne choisirais pas le même. ^^;

Le concours stipule qu’il faut privilégier les tenues « portables au quotidien »… Avec ma conception un peu particulière de ce qui est portable au quotidien j’ai envie de dire que cette robe l’est. ;) Je l’ai portée régulièrement, à des occasions diverses où j’avais envie de me faire jolie, certes, mais pas hors du commun non plus. Je l’ai notamment portée en cours (bon ok, pas souvent, mais quand même).

J’avoue que ça faisait un moment que je ne l’avais pas mise quand je l’ai ressortie pour les photos. Ca m’a donné envie de la porter à nouveau. Malheureusement avec mon corps post grossesse elle est un peu serrée aux manches (vous ne vous attendiez pas à ça hein ? Je vous aurais dit « à la taille », vous auriez compris, mais aux manches ? Ben oui j’ai pris des bras visiblement, de la taille aussi ceci dit, mais la robe avait plus de marge par-là semble-t-il), ce n’est pas très confortable. Je vais peut-être voir si je peux relâcher un peu les coutures pour que ça passe…

Concours et compte Facebook

[ça c'est du titre poétique... ^^; ]

Wouuuh là là. Et voilà, j’ai encore disparu sans prévenir. ;p Je voulais pourtant (prévenir, parce que je savais que je risquais de disparaître). Mais voilà, le temps m’a pris de cours et je me suis retrouvée happée avant d’avoir pu vous dire quoi que ce soit. Je vous ai manqué ? :D (je ne rêve pas trop, mais j’espère qu’il reste quelques petits lecteurs de-ci de-là quand même. ^^ ). Moi vous m’avez manqué.

Je reviens très vite (bon, aussi vite que possible) avec un petit résumé de mon été. En attendant je voulais faire suivre des jeux concours pour gagner de chouettes livres et de chouettes tissus chez Christelle Beneytout. Elle va en organiser tout le mois d’octobre parce qu’elle est sympa avec nous. ^^

Il vous reste donc quelques heures pour participer au premier giveaway qui permet de gagner le livre « Couture Casual Wear Homme », que je n’ai pas encore mais dans lequel je vais forcément investir un de ces quatre pour mes deux hommes (enfin pour mon homme et le futur de mon homme en devenir), et plein de joli tissus. Ca se passe ici jusqu’à demain soir (dimanche 12) : http://christelleben.blogspot.fr/2014/10/jeu-concours-couture-casual-wear.html.

Et le deuxième a démarré juste hier, pour gagner le livre « Ateliers et Coins Couture », plein d’inspiration potentielle pour nos coins couture, des accessoires de rangement et d’autres tissus. Ca se passe ici jusqu’à dimanche en 8 : http://christelleben.blogspot.fr/2014/10/giveaway-jeu-concours-ateliers-et-coins.html.

Alors oui, partager ça ici avec vous augmente mes chances de gagner, certes, mais ça me fait aussi plaisir de partager (parce que si je partage et que vous êtes quelques un(e)s à participer suite à ça, finalement ça diminue mes chances plus que ça ne les augmente ; c’est une preuve de ma bonne fois ;p ).

J’en profite aussi pour vous glisser que j’ai un compte Facebook : c’est par ici que ça se passe ! C’est mon compte pour toutes les choses créatives. ^^ Et le truc cool c’est que comme c’est pour des posts courts, je peux y poster des trucs même quand je ne trouve pas le temps pour un véritable article de blog. Bon alors ok je n’y parle pas que de couture, j’y parle aussi pas mal des poupées que je collectionne. Mais plus j’aurais de contacts qui sont orientés couture et arts du fil, plus j’aurais de chances d’augmenter la proportion de choses qui touchent à ce domaine. Si je n’ai que des contacts dans les poupées je ne vais pas les bassiner à les arroser de couture… mais donnez-moi une excuse pour me lâcher dans ce domaine aussi ! ;)

Et sinon vous regardez Cousu Main ? Vous en pensez quoi ?

Gagnant du giveaway

Bon et bien voilà, il est temps d’annoncer la gagnante ! Tout d’abord un grand merci à toutes les personnes qui ont participé et à celles qui ont relayé le jeu sur leur page Facebook. ^_^ Ca m’a fait plaisir de lire toutes vos participations. Et merci aux lectrices régulière mais silencieuses d’habitude d’être sorties de leur réserve. Ca m’a fait super plaisir de lire vos commentaires, c’est agréable de mettre des personnes derrières des stats de lecture (elles ont un côté anonyme et froid qui ne remplace pas le contact humain ;) ). N’hésitez pas à commenter plus souvent, promis je ne mords pas ! :)

Ca a été super dur de faire le tirage au sort, j’aurais adoré pouvoir vous faire toutes gagner (mais bon, je dois l’avouer, je n’ai pas le portefeuille qu’il aurait fallu -_- ). Comme vous pouvez le voir j’ai décidé de faire ça à l’ancienne avec des petits papiers avec vos pseudos, et j’étais toute stressée après avoir réuni tous mes papiers dans une coupelle. Mon mari a fait la main innocente, il était trop tard pour le Sieur E. qui était couché depuis longtemps, et en plus il est dans sa période « je mets tout à la bouche » donc il n’aurait pas compris que je ne lui permette pas de manger tous ces papiers que je lui tendais. XD Bon j’arrête de vous embêter avec mon blabla, et sans plus attendre voici ce que vous attendez tous, la gagnante :

« joyeux blog anniversaire pour ta question motifs je choisirai roues bleues et j’en ferais certainement une chemise pour un de mes ados bises merci pour le jeu »

Félicitations ! Et désolée pour les autres… Mais maintenant que vous connaissez La Modette et que vous avez trouvé le tissu qui vous plaît et le projet à faire avec, n’hésitez pas à lui donner sa chance et commander quand même ! Et revenez par ici me montrer votre projet fini, ça me ferait plaisir de voir tout ça. :) Il y a clairement des motifs qui ressortent plus que d’autres. Les grands gagnants de vos sélections étaient les motifs « Fleurs d’été » (6 mentions tous coloris confondus), notamment en rouge (3 mentions) et « Dot Power », plutôt en violet (3 mentions). Ensuite avec 4 mentions chacun il y a le motif « Ecorce » en violet et le motif « Pois perdus » (3 en bleu, 1 en rose). Il me semble que ce dernier en bleu était le motif le plus commandé pendant la vente de jersey, visiblement il plaît. :) Puis « Jungle » avec 3 mentions. Et à 2 mentions « Indian summer », « Pétales de cerisier », « Tulipe », « Flower power » et « Pois fleuris ». Et puis on a différentes variantes des tissu Arlequins. Pour ce qui est des projets à faire avec on trouve bien entendu des robes et jupes (parfois de forme trapèze un peu rétro, ce qui ne m’étonne pas vu les motifs), des blouses et autres hauts (dont 2 Datura) mais aussi des sacs (3 fois) ou des coussins (2 fois). Et bien évidemment, vu la vente en cours, des maillots de bain ! ^^ Notamment le Soma de chez Papercut qui est sorti tout récemment. C’est vrai qu’il est bien sympa, je vous comprends, moi aussi il me tente (je vous invite d’ailleurs à aller voir les versions de Lauren), mais ça ne sera pas pour cette année malheureusement… Si vous voulez voir les détails des suggestions faites par tout le monde allez lire les commentaires du post. Voici les motifs que j’ai pour ma part commandé pendant la vente de jersey, notamment pour faire des hauts allant avec ma jupe (et le « Dot Power violet » juste parce que j’ai craqué dessus) :

Sinon j’espère que vous avez passé un bon week-end, et si possible qu’il a duré trois jours. J’ai eu de la chance c’était mon cas, et j’en ai vraiment bien profité : une copine a organisé un week-end couture chez ses parents, on était 5 avec sa mère, sa belle-mère et une autre copine à elle. On a passé un jour et demi à coudre, manger (pas mal, on a fini par dire que c’était en fait un week-end « couture et gourmandise ») et papoter. Nous sommes aussi allées à une brocante près de chez elle dimanche. C’était la première fois que je participais à quelque chose de ce genre et j’ai vraiment aimé, c’était très chouette. A refaire ! Si vous en avez l’occasion franchement organisez ou participez à un truc du même genre. Et puis ça booste la productivité, j’ai plusieurs choses à vous montrer du coup. Je vous quitte avec un petit teaser. ;p

Rappel giveaway

Un petit post rapide du matin pour vous rappeler que le jeu pour le bon d’achat se termine ce soir ! Dépêchez-vous de commenter si vous voulez participer. ^_^ Je voulais aussi vous dire que pour des raisons d’organisation personnelle finalement vous pouvez participer jusque 22 heures. Allez sur l’article du jeu pour laisser votre commentaire de participation.

Robe 70s à partir d’un patron japonais

N’oubliez pas de participer au jeu pour gagner un bon d’achat pour la boutique de tissus La Modette, il se termine demain à 22h !

C’est un ancien projet que je partage avec vous ce soir. Du très ancien même, qui date du Japon. ;) Mais de l’ancien de saison, vu que l’été est en train de revenir, du coup j ‘ai eu envie de montrer cette robe même si elle date.Ce projet est né grâce à une soirée thème « disco », que j’ai choisi de prendre comme thème « 70s », parce que ça me donnait une excuse pour me faire une de ces robes maxi de l’époque que j’adore. C’était mon tout premier vêtement vintage (bien avant ma robe 50s), et mon premier vêtement improvisé. Quand je me suis lancée dans ce projet j’ai bien entendu cherché des patrons et des sources d’inspiration sur le grand Internet. Au cours de mes recherches je suis tombée sur ce patron vintage sur lequel j’ai flashé : McCall’s 4399, version A (maxi).

Mais comme je n’avais pas forcément envie de commander un patron j’ai voulu d’abord voir si j’arrivais à trouver quelque chose qui marcherait dans ma collection (encouragée dans cette voie par mon mari qui avait peur de se faire envahir — il a perdu espoir depuis, je vous rassure ;p ). Comme je n’avais pas de patrons vintage à l’époque je me suis tournée vers mes bouquins japonais. Et finalement j’ai trouvé que le haut de la robe I du Stylish Dress Book (livre 64 chez les JCA je crois) ferait une bonne base de travail.

J’ai pu récupérer une image du dos de l’enveloppe, que j’ai utilisé comme référence pour l’achat des fournitures et le tracé du patron. Et ensuite je suis partie en free style dans mes modifications en m’inspirant de la forme des pièces sur le petit croquis. :) Au final il ne reste plus que la ligne d’épaule et les emmanchures qui sont d’origine. Tout le reste a été modifié. De mémoire, j’ai rabaissé et redessiné l’encolure en V, et je suis partie des côtés de la pièce du haut du patron pour les prolonger et faire ma jupe : dans le patron d’origine il y a une couture sous la poitrine (la partie « jupe » est froncée), là il n’y en a pas tout est d’une pièce. En revanche comme mon tissu n’était pas assez large le devant et le dos sont faits en deux parties cousues au centre. J’avais prévu au départ de mettre des manches, mais elles ont été omises par manque de temps avant la soirée, et finalement je trouvais ça sympa comme ça donc je ne les ai pas ajoutées ensuite.

J’ai utilisé un coton à fleur qui n’était peut-être pas le meilleur choix en termes de nature de tissu (il manque un peu de fluidité et de légèreté) mais qui m’a paru un bon choix en termes d’imprimé. Et puis j’étais limitée en temps donc j’ai fait avec ce que j’avais à portée. Pour le ruban qui fait le tour de l’encolure et qui sert de ceinture le patron disait d’utiliser de la dentelle élastique. Comme je n’en trouvais pas j’ai utilisé un ruban genre organza. Bien entendu impossible de lui faire suivre à plat l’arrondi de la nuque, donc j’ai fini par laissé un bord libre et le froncer légèrement. Ca ne me gênait pas au départ ; maintenant je ne suis plus totalement fan de cette partie mais j’ai la flemme de tout défaire pour refaire autrement. Dans une hypothétique version future je pense que je découperais une bande de tissu en forme, comme pour une parementure.

Le truc rigolo c’est que ce patron est à l’origine un patron pour femme enceinte.  Je n’étais bien entendu pas du tout enceinte à l’époque, mais ça ne m’a pas empêché de faire et porter cette robe. Je ne trouve pas qu’elle fasse exclusivement femme enceinte. Ceci dit j’ai effectivement pu la porter sans problème jusqu’au bout quand j’ai finalement été enceinte, comme le prouvent les photos ci-dessous. Je trouve que c’est une boucle amusante. :)

L’un dans l’autre c’est une chouette robe dont je suis contente. Elle a ses défauts, c’est clair, mais à l’époque où je l’ai faite j’avais moins d’expérience, et c’était la première fois que je hackais un patron pour le détourner de son rendu d’origine. J’étais super fière d’avoir réussi à faire ma robe comme ça ! ^^ Elle est agréable à porter, j’aime beaucoup sa coupe très ample donc confortable (je peux même nouer le ruban devant pour ne plus la ceinturer si je veux) mais tout de même féminine. Je pense que je m’en ferait au moins une autre, soit en longueur maxi comme ça, soit plus courte (soit les deux ?).

Les premières fois dont je me rappelle :

  • premier vêtement de coupe vintage
  • première fois que je suis partie d’un patron pour (beaucoup) le modifier

Anniversaire et giveaway

Le giveaway est terminé, merci pour vos participations !

Samedi c’était l’anniversaire de mon blog. Quoi de mieux que de le fêter au bord de la mer où nous nous sommes évadés pour quelques heures ? Oui, c’est censé être un gâteau avec des bougies sur la photo. Mr E. [note pour les nouveaux visiteurs : mon fils de 10 mois] a découvert le sable, c’était rigolo : d’abord effrayé, puis circonspect, intrigué et pour finir complètement fan à s’en mettre partout. XD

Je vous avoue que je ne sais même plus avec certitude en rédigeant ces lignes quel âge ça fait à ce blog. Au fil du temps il est devenu une partie de qui je suis au même titre que la couture, j’aime passer du temps ici avec vous, et je me suis fait de chouettes connaissances par son biais. :) Je rempile donc pour une nouvelle année avec grand plaisir et des projets plein la tête !

Et pour bien commencer cette année et célébrer ce moment avec vous, parce que les blogs c’est avant tout une histoire de partage et de communauté, je vous ai concocté un petit jeu avec à la clé un bon d’achat de 20 euros chez La Modette ! ^_^ Vous l’aurez compris, je suis assez enthousiaste à propos du lancement de cette nouvelle marque de tissus. Du coup je me suis dit que ça serait sympa de donner l’occasion à une personne de plus de découvrir ces tissus. Si vous ne connaissez pas, vous pouvez voir mon test de la popeline ici et les autres sur le blog de la marque.

Pour participer c’est tout simple : vous allez faire un tour sur le site de La Modette et vous revenez me dire quel motif vous inspire, et si vous avez une idée de projet associé. Ca sera rigolo de partager nos goûts et inspirations. :) Vous pouvez avoir une participation supplémentaire en partageant cet article (sur votre blog, Facebook (en public) ou autre) et en revenant poster un deuxième commentaire ici avec le lien vers votre partage. Le jeu est ouvert jusque mardi prochain (le 10 juin) à 19h22h heure de Paris. Je tirerai le gagnant au sort au hasard parmi les commentaires rapidement pour lui permettre de commander dès la prochaine vente s’il le veut (vous pouvez voir le programme ici : http://lamodette.myshopify.com/pages/planning-ventes). J’ai vu des échantillons du voile et du polyamide, le voile est super doux et le polyamide a l’air chouette pour des maillots de bain.

Pour ma part je vais profiter des popelines que j’ai commandées et que je viens de recevoir. ^_^ J’ai hâte de pouvoir jouer à combiner les différentes tailles de motifs dans un même projet ! Je vous avais dit qu’on reverrait des damiers par ici. ;)

Le giveaway est terminé, merci pour vos participations !

La couture c’est in

Si, si, je vous assure, c’est le Elle qui le dit.

C’est sympa que la couture soit mentionnée dans un journal de ce genre en tant que passe-temps pas has-been, et mon premier sentiment a été d’être contente. Ceci dit il y a plein de raccourcis et de formulations qui me déplaisent dans cet article. Quand je le lis j’ai l’impression que c’est comme si toutes les femmes ne redécouvraient la couture que maintenant, comme si nous étions toutes des fashionistas frivoles qui papillonnent d’une mode (le tricot) à l’autre (la couture), et comme si les boutiques Etsy (ou autre) existant autour des travaux du fil étaient toutes tenues par des femmes qui viennent juste de découvrir la couture maintenant que c’est à la mode et qui se lancent dans la vente. Je trouve aussi dommage qu’ils parlent d’une unique personne présentée comme « la reine du DIY » (je ne connais pas mais je ne prétends pas connaître tous les blogs DIY) qui va lancer ses patrons bientôt, comme si elle étaient la seule autre option aux grandes marques, sans mentionner les tas de créateurs indépendant français qui existent déjà. Bon ça fait beaucoup de critiques en fait… ^^; On va dire que peut mieux faire, mais c’est un début.

Pour parler du fond, c’est vrai qu’il semble y avoir un regain d’intérêt pour la couture, ce qui conduit à des choses positives. Ces dernières années on a vu arriver pas mal de livres, d’abord traduits (notamment du japonais) puis de plus en plus écrits par des auteurs français, des marques de patrons made in France, des créateurs de tissus, de nouvelles merceries… C’est plutôt chouette, on a plus de choix locaux et en français, et c’est sympa de pouvoir soutenir des créateurs de chez nous. ^^ On voit aussi fleurir et se développer les offres de cours, ce qui est plutôt chouette. Et bien entendu il y a l’arrivée à la rentrée prochaine de la VF de l’émission The Great British Sewing Bee sur M6. J’adore l’original (que je vous invite à aller voir si vous ne connaissez pas, les épisodes se trouve sur YouTube, vous avez un sujet dessus sur T&N), j’ai hâte de voir ce qu’ils vont en faire, tout en ayant des craintes. J’aime beaucoup l’esprit bon enfant et sans drama de la version de la BBC (je n’ai vu que la première saison, j’imagine que ça a continué sur le même ton), j’espère vraiment qu’ils auront gardé ça, mais c’est quand même de M6 qu’il s’agit. :s On verra bien…

Et vous qu’est-ce que vous pensez de tout ça ? Et de cet article en particulier ?

Projet robe 1916

Avec l’été qui arrive, la fin de mes cours de couture approche à grand pas. Du coup la semaine dernière je me suis lancée dans un projet qui me tentait depuis l’an dernier (et qui a été retardé pour cause de grossesse) : faire une tenue d’après un patron trouvé dans un magazine de 1916. C’est un projet avec pas mal d’inconnues, qui peut donc s’avérer au final relativement simple ou, comme je le pense plutôt, assez complexe. D’où l’envie de profiter des quelques semaines de cours qu’il me reste pour le lancer en pouvant bénéficier des conseils de ma prof. Et j’ai bien envie de parler des différentes étapes ici pour partager mon expérience.

Le patron vient du numéro de janvier 1916 de la Mode Illustrée, en pleine guerre donc. Cela se ressent dans l’article de la page de couverture, qui parle d’évolution dans le mode de vie des lectrices : réduction du personnel de maison, réduction des dépenses, voire travail de la femme ! Cela nous parait un peu éloigné de notre société actuelle, mais c’est vrai que ce devait être une époque pas forcément facile à vivre pour ces foyers. J’aime bien lire les vieux magazines, ça donne un aperçu de ce à quoi pouvait vraiment ressembler la société (ou une partie de la société en tout cas) à l’époque où ça a été écrit. La robe qui nous intéresse est à la page des « robes d’après-midi » et est décrite sous le nom de « robe de drap et de velours ». Il est précisé que ce modèle est prévu pour pouvoir recycler une ancienne robe à la jupe plus étroite, quitte à rallonger la bande de velours du bas de la robe.

Qu’est-ce que vous en pensez ? Personnellement je la trouve bien jolie, on s’en doute d’ailleurs, sinon quel intérêt de la faire ? ^^ Ce n’est pas que pour la beauté de l’étude, même si je pense que le chemin va être intéressant, mais aussi dans l’optique d’avoir un vêtement portable à la fin. Ce qui veut dire qu’il y aura potentiellement pas mal de modifications à faire : je doute de faire les mensurations moyennes de l’époque (avec mon mètre quasi soixante dix), et il me semble que les femmes portaient des corsets dessous, ce que je n’ai pas l’intention de faire au quotidien. Il n’y a aucune indication de mensurations quelconques dans le magazine ou sur la planche de patron, je n’ai donc aucune idée de la taille prévue pour cette robe. Ca va être la surprise ! ;)

Jupe damier Mondrian

Chose promise, chose due ! Le projet que je partage avec vous aujourd’hui est tout spécial : ainsi que je l’ai sous-entendu avant-hier, Sandrine a sélectionné ma candidature pour tester sa première collection de tissus sous la marque La Modette ! Si vous n’avez pas lu mon post précédent, il s’agit d’une collection de popelines joyeuses avec des motifs vraiment sympa (allez voir le site !). Vous n’imaginez pas ma surprise et ma joie (et ma fierté aussi un peu, j’avoue, ça fait plaisir quand même) quand elle m’a dit que mon projet la bottait et que j’allais faire partie de cette première équipe de testeuses (testeurs ? bon OK j’y crois pas trop mais on ne sait jamais, il y a des hommes qui cousent, j’en connais). Ca met un peu la pression ceci dit…

Les premiers tissus test

Ci-dessus vous avez l’aperçu que j’ai vu sur la page Facebook à l’époque. Je trouvais beaucoup de tissus sympa, j’ai notamment hésité à faire quelque chose avec ce tissu parapluie, parce que les parapluies c’est cool (et je m’en veux toujours d’avoir laissé passer le tissu « April showers » d’Alexander Henry), mais le tissu à carreaux, que l’on voit mieux sur cette photo m’a tapé dans l’oeil et je suis partie dessus (sur le site il s’agit du Damiers Mondrian jaune en version grande taille). Comme je n’ai pas énormément de temps en ce moment (comment ça vous l’aviez remarqué) il me fallait un projet relativement simple donc je suis partie sur une jupe évasée à taille élastiquée comme ma jupe marron imprimé dentelle. Il n’y a pas beaucoup de coutures et c’est basé sur des rectangles, donc j’ai pensé que ça mettrait bien en valeur le tissu. En plus c’est une jupe que je porte très régulièrement.

Tout indiquait un projet rapide. Sauf qu’une fois le tissu reçu et après l’avoir lavé j’ai pris ses mesures et celles de ma jupe marron pour comparer. Le tissu faisait 94x155cm, et ma jupe 52cm de haut (sans compter la ceinture, les marges de couture ou la marge pour l’ourlet) avec deux panneaux de 99cm de large. Si vous faites le compte, vous verrez qu’on ne peut pas faire rentrer deux panneaux de 52x99cm + marges dans un tissu de 94×155. D’où un long moment de grosse réflexion, de doutes et d’hésitations… Est-ce que je change la forme de la jupe ? J’ai testé en épinglant ma jupe marron, impossible : elle était soit trop courte soit peu flatteuse car trop droite. Est-ce que je mixe l’imprimé avec un tissu uni (je suis convaincue qu’il irait trop bien avec un tissu noir pour le faire ressortir) ? Est-ce que je reste uniquement sur ce tissu et je crée ce qui manque avec des pièces ? Au final je suis partie sur cette dernière solution, parce que je me suis dit que la jupe serait plus facile à assortir avec différents hauts que si j’y rajoutais du noir.

Une jupe puzzle...

Détails techniques :

  • j’ai coupé un rectangle de 52 (+ marges) x 155, et créé un deuxième rectangle de 52 x 50 (+ marges) en cousant ensemble deux rectangles de 26 x 50 (+ marges). Il y a donc un quart de la jupe qui a une couture horizontale au milieu et deux coutures verticales sur les bords de ce quart. J’ai fait super attention à bien m’aligner sur les limites des carreaux pour que ça se voit le moins possible et que tout soit raccord.
  • comme le tissu est relativement clair j’ai eu un peu peur qu’il soit translucide, du coup j’ai doublé toute la jupe dans un fin coton tout doux (mélange ?) que j’avais acheté chez Toto il y a un bail. Ce n’était pas forcément indispensable je pense, mais ça avait aussi le deuxième avantage de me permettre de faire un ourlet invisible en piquant l’ourlet à la doublure et pas au tissu principal.
  • j’ai fait une ceinture de 2cm de haut (donc une bande de 2 + 2 + marges de 1cm = 6cm de large) pour passer un élastique de 1,5cm de large. Un chouia juste pour passer l’élastique (en plus je n’avais qu’une mini épingle à nourrice, j’ai bien galéré mais j’ai vaincu !), mais je pense que c’est aussi parce que je n’ai pas recoupé mes marges après couture.

Mon bel ourlet qui ne se voit pas ^^Un joli ourlet sans points à l’extérieur

Et mon avis sur le tissu ? Parce qu’en général en tant que testeuse on donne son avis aussi (ça doit être plus facile sur un patron quand même, où il y a des attentes précises sur le fait que les pièces doivent s’emboiter ou sur la qualité des explications)… Je l’ai trouvé agréable à utiliser, les couleurs sont chouettes (contrairement à ce qu’on pourrait croire les parties claires ne sont pas blanches mais un peu rose saumon pâle) et l’imprimé est original. :) Il froisse normalement pour une popeline de coton. Je l’ai prélavé à 30°, mais d’après Sandrine on peut même le laver à 40° (je fais très peu de lessives à 40° et le mode rapide avec lequel j’ai prélavé ce tissu ne fonctionne qu’à 20 ou 30). Les couleurs ont très bien tenu. Le tissu a a priori légèrement rétrécit dans le sens du droit-fil : les carreaux qui font 4×4 d’après ce qui est affiché sur le site faisaient bien 4cm de large mais un chouia moins en hauteur. Il ne s’effiloche pas outre mesure. A certains endroits les carreaux partaient légèrement de biais mais je pense que c’est normal, finalement je vois rarement des tissus où tout est bien parallèle partout après lavage, et je ne suis pas douée pour remettre le droit fil en ordre, mais c’était léger et ne m’a pas empêchée de tout coudre en me basant sur les lignes des carreaux et que ça ne tombe pas bizarrement. Il y avait un tout petit défaut d’impression (une petite trace de couleur sur un carreau d’une autre couleur), mais j’imagine que ça arrive. Malheureusement je ne l’ai vu qu’après avoir coupé mes pièces (bien entendu !), mais j’ai réussi à l’atténuer en déplaçant légèrement une couture, et je pense que ça ne se voit pas du tout sur la jupe terminée.

Le positif :

  • ça m’a donné l’occasion de participer à un chouette projet pour tester de nouveaux tissus bien sympa et faire de la pub et encourager une créatrice française.
  • la jupe est toute gaie et originale.
  • j’ai réussi à avoir une jupe aux bonnes dimensions alors que le coupon paraissait trop petit au départ. Ca a été possible notamment à cause du motif régulier et facile à matcher.
  • les carreaux sont quasiment parfaitement raccords aux coutures.
  • j’ai fait un super ourlet de la mort qui tue à la main que j’en suis trop fière. Bon ok mes points pourraient être plus réguliers (surtout sur le début, ça part de points tous petits parce que je tâtonnais et ça grandis vite vers des points super gros parce que je venais de réaliser que ça serait long et j’ai eu un coup de flip… c’est plus régulier ensuite). Mais quand même ! J’ai fait ça avec des points en croix qui fixent mon ourlet à la doublure, ça s’appelle « catchstitch » en anglais, je ne sais pas en français…). Du coup on ne voit vraiment rien sur l’endroit.
  • La doublure est super douce sur mes jambes c’est génial. :)

C'est pas joli ?Mes jolis pointsMon ourlet au départ...Bon c’était pas gagné au début…

Les moins : je ne suis pas 100% convaincue par mes choix de conception…

  • j’aurais dû couper deux rectangles de 47x102cm et rajouter une bande en bas plutôt que couper la bonne hauteur en 155 et rajouter une bande verticale avec une couture au milieu : c’est déséquilibré comme construction, même si tout est raccord de près on voit les coutures parce que ça fait du relief et je crains que ça fasse un peu bizarre et que ça altère le tombé.
  • j’ai l’impression qu’elle est plus épaisse à la taille que ma jupe marron. Je pense que c’est l’ajout de la doublure, j’aurais aussi sûrement dû réduire mes marges à la taille après couture.
  • après coup je crains que le tissu de doublure soit plus mou que celui de ma jupe et que ça ne soit pas le meilleur choix parce que ça va l’alourdir et altérer son tomber. Mais d’un autre côté il est super doux sur mes jambes. ;)

Vous voyez les coutures ?

Monsieur Robots me dit que pour sa part il aime beaucoup cette jupe. Il la trouve fraiche et il trouve qu’elle me va bien. Je la porte présentement avec un débardeur noir qui resserre un peu le haut (en masquant la taille élastiquée) et donc fait un chouia plus bouffer le bas, c’est pas mal. Je trouve que ça rend mieux qu’avec le haut plus court que j’avais utilisé pour mes premières photos, en extérieur. D’ailleurs ça m’a donné une autre idée d’utilisation de ce tissu : une robe noire un peu années 20 plutôt droite en haut (éventuellement en jersey ?) avec une jupe taille basse un peu bouffante dans ce tissu. Ca pourrait faire sympa non ?

Il me reste un tout petit bout de tissu que j’ai gardé précieusement, je suis en train de chercher ce que je vais en faire. Pour tout vous avouer j’hésite même à racheter plus du même tissu pour réaliser d’autres idées qui me sont venues pendant ce test. Peut-être à très vite pour de nouvelles créations à carreaux du coup ? ;) Et vous, vous laisserez-vous gagner par la folie damier (ce tissu est d’ailleurs disponible dans plusieurs coloris) ? Qu’est-ce que vous feriez avec un tissu comme celui-ci ?

La Modette

Bonjour ! Avril ne m’a pas gâtée en temps pour bloguer, mais j’ai quand même produit des choses que vous allez voir sous peu.

En attendant voici déjà un petit post pour vous parler d’un chouette projet : une nouvelle marque de tissus qui se lance ! J’ai entendu parler de La Modette pour la première fois il y a quelques semaines lorsque Sandrine, la créatrice derrière ce projet, a lancé un appel à testeuses sur Thread & Needles. Je suis allée en voir plus sur sa page Facebook et j’ai été séduite. Ce qui m’a tout de suite plu c’est que les motifs sont vraiment chouettes et originaux, dans des couleurs vives très sympa, un peu comme ce qu’on peut trouver parmi les cotons pour patchwork (quilting cotton) américains, sauf que c’est fait par une française, en Europe et dans des tissus qui sont fait pour la couture de vêtements. Que demander de mieux ? ^_^ Voici la sélection que l’on pouvait apercevoir à l’époque :

Les premiers tissus testSympa non ? Maintenant son site est lancé, et depuis deux jours vous pouvez y commander la première fournée de ses jolis tissus en popeline bio. Vous pouvez également en découvrir plus à propos de sa démarche (par exemple un fournisseur en Europe afin de ne pas faire venir les tissus par avion et réduire son empreinte carbone) et de son fonctionnement, comme je l’ai fait un peu plus tôt. C’est intéressant ! Comme elle le dit en page d’accueil c’est « une nouvelle conception de la vente de tissu » : des tissus fabriqués au moins en partie à la demande grâce à des périodes de précommande à tarif préférentiel qui permettent ensuite un achat groupé, et donc de pouvoir avoir plus de liberté sur le choix des motifs (plein de choses !), des coloris et des tailles. Eh oui, les motifs sont disponibles en trois tailles différentes ! Ca c’est original et une bonne idée pour adapter le tissu à l’usage qu’on lui destine. Vous pouvez en lire plus ici et ici.

La première commande est pour de la popeline donc, sur plein de motifs plus chouettes les uns que les autres que vous pouvez découvrir ici. En plus en précommande vous bénéficiez de 15% de réduction ! La période de précommande se termine le 18 mai, donc courrez vite découvrir tout ça !

C’est peut-être le seul « reproche » que l’on pourrait faire au système : la période de précommande n’est pas très longue, il faut se décider super vite. Pour moi qui ai du mal à choisir c’est dur, c’est un risque de rater la vente. Il n’est pas écrit noir sur blanc que les tissus seront tout de même disponibles ensuite, dans la limite de ce qu’elle aura fait imprimer, mais il me semble que oui sinon je ne vois pas le pourquoi du tarif dit préférentiel. On peut trouver le planning des ventes en achat-groupé déjà prévues sur cette page. Il  y a d’autres choses intéressantes à venir : du jersey, du voile de coton, du satin de coton, de la popeline avec élasthanne, et même du polyamide pour faire des maillots !

A suivre demain ou après-demain : le projet réalisé avec le métrage de test qu’elle m’a envoyé… ;) En attendant je vous laisse découvrir son site.